Comment l’œstrothérapie pourrait prévenir le diabète de type 2

On estime qu’environ 30,3 millions de personnes aux États-Unis – soit environ 9,4% de la population – vivent avec le diabète, une condition qui fait que la glycémie devient trop élevée.

Le diabète de type 2 – qui survient lorsque le corps a du mal à utiliser efficacement l’insuline, l’hormone qui régule la glycémie – représente environ 90 à 95% de tous les cas de diabète.

Des recherches antérieures ont suggéré qu’après la ménopause, les femmes peuvent faire face à un risque plus élevé de diabète de type 2. Cela a été attribué à des changements hormonaux, tels qu’une réduction des niveaux d’œstrogène.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*